Astrolabe


Corvette de 380 tonnes lancée en 1811 sous le nom "LA COQUILLE" à l'origine un navire de charge pour le transport de la cavalerie . Après avoir navigué sur la Méditerranée et sur la Mer Noire, elle effectue son premier voyage mondial sous l'ordre de Capitaine Duperrey en 1822. Elle revient en mars 1825 après un parcours de 50 000 milles (près de 100 000 km) avec une documentation scientifique impressionnante.

En 1825 elle est rebaptisée l'ASTROLABE en mémoire de La Perouse et part pour son deuxième voyage de découverte sous l'ordre de capitaine Dumont d'Urville. La moisson scientifique fut tout aussi fructueuse : l'expédition a relevé plus de 4000 kilomètres de côtes dans le Pacifique et découvert ou rectifié la position de plus de 150 îles, sans parler des immenses collections de roches et de plantes.

Lors de son séjour en Tasmanie, Dumont d'Urville apprend qu'un capitaine anglais, Peter Dillon, avait retrouvé la trace de La Pérouse. Il se rend donc à Vanikoro, y recueille quelques épaves qui confirment la tragédie à laquelle avait succombé son illustre prédécesseur et éleve un monument à sa mémoire.

De 1837 à 1840, avec l''Astrolabe et la Zélée, Dumont d'Urville explore une partie de l'Antarctique et découvre une terre, qu'il appele Adélie en l'honneur de sa femme


Caractéristiques:

Corvette d'exploration disposant de 14 canons de 6 livres

Construction: 1811

Gréement: 3 mâts carrés

Longueur: 31 m

Maître bau: 8,7 m

Tirant d'eau: 3,7 m

Tonnage: 380 tonneaux

Voilure:

Equipage:

 


Don, maquette réparée dans notre atelier

 

Maquette au 1/64ème : Longueur: 112 cm, largeur: 39 cm, hauteur: 85 cm.

 

 

 

Astrolabe

Astrolabe

Astrolabe

Astrolabe

Astrolabe

Astrolabe

Astrolabe

Astrolabe

Astrolabe

Astrolabe

Astrolabe

Astrolabe